Pensée du 8 janvier 2023

J’ai toujours été attirée par tout ce qui est magique, occulte, ésotérique. La puissance des rituels. On entend souvent (du moins, moi j’entends souvent) au sujet de ces rituels que certains artistes musicaux font sur scène. Les rituels dont je vous parlerai sont beaucoup plus modestes. Je parlerai du café et du thé.

Rien à voir avec les machines à café avec capsules, ou les poches de thé.

Le rituel japonnais du thé est fascinant, malgré le fait que je ne le pratique pas adéquatement. Mais déjà de faire bouillir l’eau et non pas la chauffer au micro-ondes est un art, car l’eau ne doit pas brûler les feuilles de thé. Laisser infuser dans la théière et ensuite verser dans les récipients (ce ne sont ni des tasses, ni des verres, voir sur la photo). Le plaisir de déguster cet élixir douceur. Bien sûr tout est dans le choix du thé ! J’ai un faible pour les thés vert, mais j’aime aussi faire des découvertes.  Mon mélange préféré ces derniers temps a quelques morceaux de noix de coco non sucré.

Pour ce qui est de mon rituel caféiné, c’est un cadeau de Noël d’un de mes enfants (ils sont pas mal adultes les 2, mais le coeur d’une mère…). Il m’a offert une cafetière italienne (voir photo). Sans compter qu’il m’a offert le café en grain pour aller avec. Oui, j’adore moudre mon café, le goût est plus frais et ça sent si bon. Oui c’est plus long à préparer qu’à la machine. Le faire par amour, l’attente, et y ajouter les intentions de la journée, est mon rituel du matin. Pour le thé, comme pour le café, je chuchotte à l’eau avant de la chauffer et/ou bouillir, des mots d’amour, de santé, de joie, etc. Prendre le temps de chouchouter mon âme et mes énergies. Car l’eau a une mémoire et puisqu’elle sera intégrée à mon corps,  aussi mettre toutes les épices même invisibles.

Ne dit-on pas qu’un plat est meilleur quand on y ajoute de l’amour ? C’est pour cette raison aussi lorsque je demande de me faire un sandwich à la cafétéria au boulot, de le faire en y ajoutant un sourire…

Bon dimanche
Simplement Mau

Breuvages dignes des dieux et déesses

Pensée du 30 décembre 2022

Pensée bulle pendant mon trajet du matin en autobus.

Les trottoirs de glace « slusheuse », ça reste tout de même de la glace. Le ciel d’une teinte bizarre semble tout aussi irréaliste que l’air absent dans l’air. Cette neige d’allure artificielle n’empêche pas les oiseaux chanter. Je veux dire les corbeaux.

Cette chanteuse au métro Henri-Bourrassa, aux teintes du sud, avec un sourire aussi doux qu’un matin au début de l’été, et une voix digne d’un opéra.

Sans compter qu’en attendant le bus, être témoin d’un grand ballet canadien aérien, gracieuseté des pigeons à leur école de pilotage sur le toit d’une résidence pour personnes âgées.

Esprit vagabondant
Mau

Pensée du 21 décembre 2022

Les festivités du stress et des dépenses. La fatigue du rush du temps des fêtes affaiblie notre système immunitaire, en plus de cette surcharge alimentaire de bonnes et moins bonnes choses pour notre santé. Heureusement ces partages sont généralement effectués dans une forme de joie, parfois, pas toujours mais parfois, avec un soupçon d’hypocrisie.

Les tentatives de réconciliation y sont plus émotionnelles, et c’est d’une beauté presque féérique. Les blessures ressurgissent, celles enfouies profondément. Des souvenirs d’un temps meilleur peuvent survenir aussi.

Le nombre de fois que mon corps a fait un « shut down » rendu à ce temps-ci de l’année, sans compter la fois que j’ai cru y passer, seule, fait en sorte que j’ai un réflexe de ne pas trop me laisser aller.

Pourtant voir les autres plein de joie, me rend tout aussi joyeuse. Même si ça ne paraît pas. Avec les années, je crois avoir oublié comment célébrer. Je ne perçois pas ça négatif ou positif.

Je vous souhaite plein de partage et d’amour.

Noëllement Mau

Ho ho ho

Pensée du 20 décembre 2022

Pensée bulle pendant mon trajet du matin en autobus. Au sujet de mon aventure d’hier soir.

Pour ceux qui cherchent des logements abordables à Montréal ou Laval,  ou ailleurs sûrement, méfiez-vous. Il peut arriver que l’on tombe sur une perle, mais sur une arnaque aussi. Laissez-moi vous raconter.

Un de mes jeunes cherche un logement pas trop cher pour être en collocation avec une amie. Ils ont trouvé un 4 et demi à 700$ par mois presque tout inclus. Bon, les photos du logement crient pour une décoration à refaire mais semble très propre. Le propriétaire habite supposément à Gatineau. On sait où vont les suppositoires. Quoi qu’il en soit le bail devait être signé le soir de la visite. La vie est belle.  Le hic? Il voulait un mois de loyer à l’avance. Mon jeune dans sa bonne volonté,  pour prouver qu’il avait l’argent,  a fait un transfert mais sans dévoiler la réponse pour finaliser ce transfert. Il devait lui dire seulement au moment de la signature.
Par contre, après le transfert,  un courriel est envoyé avec un lien qui semble légitime. L’image de Interac apparaît demandant les informations incluant la réponse pour le transfert. Déjà là, ça semble plus ou moins louche. En regardant bien le logo apparaissant sur l’onglet de cette page,  voilà la première alarme, c’est le logo non pas d’interac, mais de wordpress.

Nous nous rendons malgré tout au rendez-vous, les 2 jeunes futurs colocataires et 3 adultes les accompagnant. Nous avons attendu plus de 30 minutes, tout en appelant le soit-disant proprio, mais il ne répondait jamais. Nous sommes repartis, annuler les transferts d’argent et en soirée, mon jeune fini par être en contact avec le proprio. Sa raison? Vu que le transfert n’a pas été finalisé, il n’a pas jugé bon se déplacer de Gatineau. (Bien sûr, aucune signature, aucune clé et aucune visite ET on doit payer à l’avance. )

Même si je divulgue son nom, c’est le nom de famille le plus populaire au Québec, qui nous dit que c’est son vrai nom,  et qu’il habite vraiment Gatineau ?

Soyez prudent

Simplement Mau

Juste parce que c’est beau un ciel

Pensée du 12 décembre 2022

Pensée bulle pendant mon trajet du matin en autobus.

Il m’arrive un truc étrange. Mes films ou séries préférés sont du genre science fiction et/ou fantastique. La agir, les elfes et les extraterrestres. À l’occasion je regarde des films d’horreurs, mais dans le paranormal. Je me tiens loin des films trop réalistes (mis à part quelques films d’action), ou encore romantiques. Sauf « While you were sleeping » avec Sandra Bullock.

Quand j’étais jeune ado, et même avant ça,  j’adorais les comédies musicales, et les films médiévaux pour leurs costumes. Sinon je ne regardais que des documentaires.  Le genre de docus aux sujets d’insectes et leurs habitats, dont ma mère ne comprenait pas comment je faisais pour écouter ça pendant mon repas du soir.

Quoiqu’il en soit, je ne me reconnais plus. Depuis 2 semaines je passe en rafale des petits films de Noël tous mignons. Du romantisme à profusion, heureusement que c’est léger, et sans les scènes charnelles qui s’éternisent. Des histoires « cleans ». Je suis même rendu avec la section « films réconfortants » sur Netflix. Vous rappelez-vous avoir lu des « Harlequin »? C’est l’impression que ces films me donnent.

Je peux presque entendre une de mes grandes amies me dire: « Oui mais Mau, ça fait parti de ton shadow work, tu exorcise ce côté de toi que tu refoule depuis si longtemps.  » et blablabla. (Oui elle me lit et se reconnaîtra sûrement… petit clin d’oeil à toi belle âme).

Est-ce que ce traitement fonctionne ? Peut-être un peu. Je ressens mon coeur moins amer.

Netflixement Mau

Souvenirs d’un certain hiver non lointain

Pensée du 8 décembre 2022

Pensée bulle pendant mon trajet du matin en autobus.

Notre système solaire n’est que le mécanisme d’une horloge universelle intemporelle, dont la lune et le soleil ne sont que nos aiguilles parcourant nos vies.

Nous ne sommes que des grains de sable, une mer humaine aux heures de pointes subissant les élans d’aller et retour concernant le boulot. Une vague d’âmes sans âme. Tenant en compte ou en acompte nos dépendances physiques ou fictives, et ce, que l’on décide deles assouvir ou les affranchir.

Simplement Mau

Nocturne matinale

Pensée du 7 décembre 2022

Pensée bulle personnelle pendant mon trajet du matin en autobus.

Ceux qui me connaissent, savent que je suis une vieille célibataire aux chats. J’en ai 3. Depuis jeudi dernier j’ai une invitée pour 2 semaines. Donc je suis avec 4 chats temporairement. Son adaptation est plus longue que prévue,  mais on progresse tout doucement.

Elle a élu son territoire sous mon lit. La seule pièce de mon appartement dont la porte ferme bien. Ce week-end elle a commencé à sortir, mais sans plus. Hier elle est sortie plus longuement et je l’ai même surprise à se prélasser dans mon lit. Ce matin elle a mangé son bol de bouffe complètement. Elle a eu le courage de miauler pour en avoir plus. Mais je ne me suis pas laisser intimider par cette manipulation émotionnelle.

Si vous vous posez la question,  oui je la flatte pendant son repas. La nuit elle se place souvent à côté de mon lit en position gardienne de sécurité.

Je vous raconte cette tranche de vie, car j’étais sur le point de l’écrire à son papa, mais elle est si adorable que je le partage avec vous aussi.

Félinement Mau

Pensée du 29 novembre 2022

Pensée bulle personnelle pendant mon trajet du matin en autobus.

Tout ce que je dirai peut être vrai, peut être faux, peut ne rien être, peut-être…

Ah! Nos raisons de vie! Qui a la vérité absolue ? (On embarque dans mes questionnements préférés)

En occident on commence à peine à accepter la théorie de la réincarnation.  Ou encore, que nous sommes des êtres spirituels expérimentant la vie. Comme dans les jeux vidéos, nous avons des missions et des niveaux à atteindre.

Il y a eu des développements extraordinaires de civilisations,  ainsi que leur anéantissement. Nous ne sommes pas les premiers selon moi (avec toutes ces découvertes archéologiques dernièrement, et tout ce que l’humain moderne ne peut expliquer, ou ne veut partager…)

J’arrive à voir une certaine logique de terre ronde et de terre plate, en plus de la terre creuse (j’ai même commencé à en faire un science-fiction du nom de « Quantum Terra, Quantum terræ »).

Ne croire que la version scientifique et rationnel n’est que se limiter, malgré le développement technologique,  nous sommes encore à l’âge de pierre côté « ultime vérité ». Même les religions ne font qu’effleurer le sujet.

Je pourrais vous écrire une série pour développer au complet ma vision. Certains me diront pessimiste,  d’autres illusionnée, quoiqu’il en soit,  on ne sait pas tout,  et on ne nous dit pas tout.

Je dirai pour ma défense,  que certains animaux voient plus de choses que nous,  par leurs capacités à voir et entendre ce que nous ne sommes pas capables de détecter. Et là c’est sans compter leurs ressenti !

Si ça vous intéresse, je pourrai vous expliquer ma compréhension personnelle avec des récits scifi. Juste à me laisser en commentaire ce que vous en pensez.

Bonne humanité
Simplement Mau

Mon gros best seller… inconnu… pour le moment

Pensée du 28 novembre 2022

Pensée bulle personnelle pendant mon trajet du matin en autobus.

Aussi sédentaire que l’on puisse être   et stagnante notre vie puisse paraître,  rien n’arrête vraiment cette expérience temporelle linéaire. Il se trouve toujours des développements çà et là, de près ou de loin. Le nombre de décès (car oui, la mort fait partie de la vie) mais des déménagements. Deux de mes proches ont entamé un changement de cap ce week-end.

Dans une autre suite d’idées, c’est quoi cette décision de foutre du chauffage dans l’autobus quand la température se trouve au-dessus de 0, oui c’est frais, mais nous portons nos manteaux ! De grâce, attendez qu’il fasse -20 celsius!

Grisaille d’un lundi matin, gardons le soleil dans nos coeurs et un sourire à nos regards (je dirais bien « à nos lèvres », mais avouons que c’est étrange une personne marchant seule sur le trottoir avec « la gueule fendue jusqu’aux oreilles », par contre, si vous ressentez un débordement de sourire, faites-le sans gêne!)

Bonne semaine
Simplement Mau

Brin d’herbe qui continue de tenir bon en ce 28 novembre

Pensée du 21 novembre 2022

Pensée bulle personnelle au coin de ma table de cuisine avec un café.

On a beau avoir le dos large, s’en mettre beaucoup sur le dos, n’empêche qu’un dos, aussi solide soit-il, c’est fragile.

Lorsque des mouvements d’apparence anodines peuvent te clouer, ou restreindre nos déplacements,  tu ris de la situation, sans en rire. Le dos,  un de ces mal aimés (car les pieds aussi embarquent dans cette catégorie) n’existe pas pour l’apparence mais pour une fonction de solidité. Le corps entier est important finalement. Parlez-en à ceux qui, avec le temps, ont des problèmes de « bolide ». Rien n’est acquis. On l’oublie trop facilement,  trop rapidement.

Ce n’est pas pour rien que dans bien des livres saints, on parle du corps comme d’un temple sacré.

Simplement Mau

Un de mes sons préféré

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑